Un partenariat entre Érudit et DOAJ : vers une meilleure visibilité et une plus grande découvrabilité pour les revues savantes francophones et bilingues

erudit-logotype-rougeDOAJ (Directory of Open Access Journals) et Érudit ont conclu un partenariat dans le cadre d’un projet qui vise à inciter et à aider les revues avec comité de pairs, diffusées en libre accès sur la plateforme erudit.org, en vue de leur indexation dans DOAJ.

DOAJ est une référence internationale pour les revues évaluées par les pairs et diffusées en libre accès. Actuellement, plus de 14 450 revues, en provenance de 131 pays et publiées en 75 langues, sont référencées dans sa base de données. Il contribue ainsi au rayonnement d’une recherche diversifiée, tant sur le plan régional que du point de vue linguistique. En tant que signataire de l’Initiative d’Helsinki, DOAJ déploie des efforts considérables pour indexer davantage de revues publiant dans des langues autres que l’anglais, de manière à souligner l’importance de la recherche menée dans toutes les langues.

« Dès sa création en 2003, DOAJ visait une portée internationale, d’un point de vue géographique, linguistique et disciplinaire. En permettant le moissonnage gratuit de nos données, y compris près de 5 millions d’éléments de métadonnées d’articles, nous offrons une visibilité mondiale même aux plus petites revues. Les données que nous rendons disponibles sont recueillies par de nombreux organismes et par les principaux moteurs de recherche et outils de découverte à travers le monde », explique Lars Bjørnshauge, le fondateur et directeur général de DOAJ.

 Afin d’attirer davantage de revues publiées dans des langues autres que l’anglais, DOAJ a choisi le français, qui, en tant que langue officielle dans 29 pays à travers le monde, représentait le candidat idéal pour lancer ce projet collaboratif. Érudit est une plateforme canadienne non commerciale qui rassemble plus de 220 revues francophones et bilingues, et dont 97% des contenus diffusés sont disponibles en libre accès. Les revues diffusées sur la plateforme sont des petites ou moyennes structures éditoriales et sont publiées par des presses universitaires, des sociétés savantes ou d’autres institutions de recherche. Chaque année, la plateforme Érudit attire 3 millions d’utilisateurs provenant de 85 pays. « Ce partenariat avec DOAJ est une très belle opportunité d’accroître la visibilité, la découvrabilité et l’impact des revues en libre accès que nous diffusons. C’est également un bon moyen pour souligner la qualité de ces revues. Nous sommes ravis de contribuer ainsi au développement du libre accès et de soutenir un système non commercial de communication savante », s’est réjouie Tanja Niemann, la directrice générale d’Érudit.

 DOAJ et Érudit travailleront de concert pour accompagner les revues francophones et bilingues dans leur potentielle inclusion dans DOAJ en leur communiquant les critères et les directives d’inclusion et en organisant des ateliers d’accompagnement. Le projet donnera lieu à une production importante de documents de formation et de soutien en français, ce qui sera également utile pour attirer davantage de revues savantes de la francophonie internationale. Le projet pilote sera ouvert à environ 50 revues et se déroulera de mars 2020 à décembre 2021. Lars Bjørnshauge ajoute : « Nous sommes ravis de conclure ce partenariat. En travaillant étroitement avec des organismes comme Érudit sur des projets comme celui-ci, nous constatons un taux d’acceptation de 95% parmi les demandes que nous recevons, en comparaison avec les 50% habituels qui proviennent de candidatures spontanées. Il est avantageux pour DOAJ de travailler avec Érudit et de profiter d’un contact direct avec les éditeurs des revues diffusées sur la plateforme. »

 Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:

Dominic Mitchell – Gestionnaire des opérations, DOAJ – dom@doaj.org
Gwendal Henry – Chargé de communication, Érudit – gwendal.henry@erudit.org

A partnership between Érudit and DOAJ: towards greater visibility and discoverability for open access French-language and bilingual scientific journals

PRESS RELEASE

erudit-logotype-rougeDOAJ (Directory of Open Access Journals) and Érudit have entered into a partnership for a project aimed at encouraging and helping peer-reviewed open access (OA) journals disseminated on the erudit.org platform to be indexed in DOAJ.

DOAJ has set an international standard for peer-reviewed open access (OA) journals. Today, the index includes 14,450 journals from over 131 countries, publishing in 75 languages, demonstrating a regional and linguistic diversity of research. As a signatory of the Helsinki Initiative, DOAJ is working hard to ensure the indexation of more non-English-language journals as a way to emphasise the importance of research in all languages.

“From its launch in 2003, DOAJ has always had the ambition of being truly interdisciplinary and global in terms of geography, language, and scope. With all the DOAJ data being harvestable for free, including approximately 5 million pieces of article metadata, we give even the smaller journals global visibility. The data is picked up by organisations, leading search engines and discovery services all over the world, and we facilitate that by making it available in multiple ways,” says Lars Bjørnshauge, DOAJ Managing Director and Founder.

French, an official language in 29 countries around the world, was selected by DOAJ the ideal linguistic candidate to launch a collaborative project to attract more non-English-language journals. As a Canadian and non-commercial platform, Érudit brings together 220+ French-language and bilingual journals, with 97% of the content available in open access. The journals disseminated on the Érudit platform are small or medium-sized editorial structures, published by university presses, scholarly societies or other research organizations. The Érudit platform attracts 3 million visitors from 85 countries every year.

“This partnership with the DOAJ is a good way to recognize the quality of open access journals disseminated on Érudit and to increase their visibility, discoverability, and impact. We’re glad to contribute to the development of OA and to support a non-commercial system of scholarly communication by this partnership,” said Tanja Niemann, Érudit Executive Director.

 DOAJ and Érudit will work together to facilitate the application process for French-language journals by communicating DOAJ criteria, translating instructions, and organising workshops. An important by-product of the project will be more DOAJ training and support materials in French, which will be useful in attracting more French-language journals from other parts of the world. The Pilot project will focus on fifty journals and run from March 2020 to December 2021.

Lars Bjørnshauge adds: “We are delighted to enter this partnership. By working directly with groups like Érudit on projects like this one, we see a 95% success rate among the applications that are eventually submitted, compared to the usual 50% from unsolicited applications. It’s a great thing for DOAJ to work with Érudit and to be in direct contact with the journal editors and publishers on the Érudit platform.”

 

For further information, contact:

Dominic Mitchell – DOAJ Operations Manager – dom@doaj.org
Gwendal Henry – Érudit Communication Officer – gwendal.henry@erudit.org